Modernisation du Siège de la Communauté de Commune du Pays Bigouden Sud à Pont l’Abbé

Modernisation du Siège de la Communauté de Commune du Pays Bigouden Sud à Pont l’AbbéSource Le Télégramme 18/12/2018

(suite…)

Ehpad. Un établissement flambant neuf en 2021 Châteauneuf du Faou

Ehpad. Un établissement flambant neuf en 2021 Châteauneuf du FaouCONSTRUCTION DE...

 

Source : Le Télégramme 14/09/2018

La rentrée haute en couleur pour l’école Stang Ar C’Hoat

La rénovation de l’école Stang Ar C’Hoat est terminée.

Les élèves et l’équipe enseignante profiteront dès la rentrée d’un tout nouveau restaurant scolaire, d’une nouvelle salle polyvalente et d’une grande terrasse.

l-ecole-stang-ar-c-hoat

Source: Le Télégramme du 28 Août 2017

Actualité Concours lauréat Plonéour Lanvern

Nous sommes lauréats du concours de maîtrise d’oeuvre de restructuration et d’extension de l’EHPAD Pierre Goënvic à Plonéour Lanvern.

Perspective vue depuis l'entrée du site

Image réalisée par Atelier d’architecture Francès à Quimper

Concours lauréat, EHPAD à Plouvorn

Nous sommes lauréats du concours de maîtrise d’œuvre de restructuration – extension de la Résidence St-Roch à Plouvorn

14 EHPAD PLOUVORN

Image réalisée par Atelier d’architecture Francès à Quimper

 

Concours lauréat, Ecole Stang Ar C’Hoat QUIMPER

La ville de Quimper nous confie la restructuration de l’école élémentaire de Stang Ar C’Hoat à Quimper.

14 ECOLE STANG AR C'HOAT QUIMPER

Image réalisée par Atelier d’architecture Francès à Quimper

Journées portes ouvertes – 6 et 7 juin 2014

Bienvenue dans notre atelier d’architecture !

Pour la première fois nous ouvrons nos portes, toutes les infos sur le lien :

http://www.portesouvertes.architectes.org/atelier-darchitecture-frances/

Au plaisir…

L’équipe

 

EHPAD PLABENNEC

Une bonne nouvelle pour notre atelier, nous sommes lauréat du concours de reconstruction de l’EHPAD de Plabennec.

Le cahier des charges établit une programmation à la fois exigeante et précise, conjuguant modernité et humanité, rapidité d’intervention et écoute attentive. Aussi, dans un souci de cohérence et pour répondre aux attentes du maître d’ouvrage, nous nous sommes attachés à une intégration architecturale intime avec la topographie du site, tant par la forme générale de la structure que par le choix de ses matériaux : bois blond, enduit blanc… Créant ainsi une image contemporaine, élégante et chaleureuse.


Une étude couleur sera associée au projet. C’est un domaine qui nous tient à cœur et qui fera partie intégrante du projet.


La configuration des espaces créés permet une grande souplesse de fonctionnement. L’implantation étudiée des locaux facilite leur utilisation quotidienne en insistant sur le handicap très présent.


La réflexion de ce projet a aussi porté sur la qualité environnementale. De cette réflexion a découlé divers choix réalisables et entièrement intégrés dans le projet.
Ce projet est donc à prendre comme une proposition. Une proposition réfléchie et qui répond aux besoins de : Lisibilité et fonctionnalité – lieux de vie.


La rationalité du plan marque le refus du « labyrinthe ». Les circulations, les espaces communs d’échanges et de détente s’ouvrent sur des espaces végétaux et minéraux.
Nous nous sommes appliqués à suivre les demandes des utilisateurs en tenant compte de la spécificité de chaque ensemble.
Nous avons ici un terrain de jeu passionnant ou comment trouver dans une maison de retraite, une richesse d’ambiance et de matières, un mélange calculé de minéral, de végétal et d’urbain, une association de périodes et d’écriture d’architecture dégagé par l’ensemble de l’environnement. C’est le pari d’offrir aux résidents et au personnel, une résidence contemporaine, humaine et chaleureuse,
ouverte au quartier.


Une grande place est laissée aux espaces extérieurs.
– Le parvis d’entrée
– Les jardins
– Les guides paysagers sillonnent les accès


C’est donc une volonté de clarifier l’ensemble des cheminements et de donner une lisibilité de l’ensemble de la maison de retraite.
L’espace central s’ouvre sur le grand jardin.
Le fil conducteur du projet est d’associer un bâtiment au service du résident à un environnement paysager existant et présent de grande qualité.
L’utilisation des opportunités offertes par la parcelle : talus boisés, éco quartier…, orientation des façades ouvertes créées. C’est aussi des liaisons à traiter entre accès visiteurs, résidents et personnels qui composent la maison de retraite.
Une échelle et des formes simples, harmonieuses et épurées s’approchant des matériaux naturels, tel que le bois que l’on retrouve dans la structure et la vêture tant à l’intérieur qu’à l’extérieur pour le rez de chaussée.
Les travaux envisagés prennent en compte une envie d’obtenir un espace à créer, chaleureux, ouvert sur l’extérieur grâce à des valeurs, qualitatives (bonnes conditions d’accueil de la personne âgée et qualité du travail) ou quantitatives (économies d’énergie).

Inauguration du Groupe Scolaire Frédéric Le Guyader à Quimper

QUIMPER. Inauguration du groupe scolaire Frédéric Le Guyader

Photos

http://www.pascalleopold.com/-/architecture/commandes/extension-le-guyader

Ville de Quimper

http://www.quimper.fr/actualite/10403/446-travaux-en-cours-projets.htm

Matériaux

Le bois :

Matériau renouvelable

Bilan carbone nul

Limiter l’impact du bâtiment sur son environnement

1. Bardage bois :

Sélection du bois – aboutage

· tri et purge de la matière première

· 100 % des lames utilisables

· gain de stabilité et de durabilité

· Mélèze naturel sans finition en pose verticale

SIMONIN Rue des Epinottes • 25500 MONTLEBON (MORTEAU) • France

 

2. Murs ossature bois :

Ouate de cellulose soufflée et laine de roche MB Rock

 

3. Panneau de toiture en bois :

Composant structurel support de toiture.

· Sous-face finie en usine

· Isolation en ouate de cellulose dans les caissons

· Profilé de rainure avec absorbeur acoustique

LIGNOTREND France 6, rue du Coteau 54180 HEILLECOURT France

 

4. Parquet bois en chêne :

Parquet massif sur plancher chauffant basse température

Chêne de l’Est BP 6 57910 HAMBACH • France

 

5. Panneaux contreplaqués en pin maritime

ROLPIN France

Toiture végétale :

· ALPHATOIT 260mm

· Etanchéité

· Rouleaux précultivés « hydropack » Le Prieuré Sarl 2 place de l’église – 41160 Moisy France

Béton matricé :

Reckli (matrice COLUMBIA) situé en Allemagne,

à Herne

Bardage métallique :

Acier laqué ACELOR Construction

Introduction

Travailler avec les enjeux d’aujourd’hui : Environnement, situation du bâti, matériaux

Les questions de confort, de santé et de pérennité sont au centre de notre architecture.

Du bois et une peau en béton. Un béton plissé, un grand drapé de scène qui cache une cour ensoleillée et la future école maternelle.

Sensibiliser les enfants à la chaleur du bois, des couleurs, des senteurs sous toutes ses formes, sol, mur et plafond.

Un grand corps en bois couvert d’un toit de sédum fleuri, « tâché » de roofs en verre et métal de couleur pour ponctuer la façade rue et éclairer d’une lumière douce et généreuse les espaces intérieurs.

Un ensemble protégé des agressions visuelles et sonores, une ambiance cosi.

Une cour où les enfants peuvent s’initier au jardinage et rêver la tête dans les grands hêtres centenaires qui bordent à l’Est l’espace à courir.

Projet

· Démolir

· Restructurer

· Rendre conforme à la réglementation incendie et handicapée

· Reconstruire à l’ouest la maternelle. L’ensemble reconstruit forme un dos protecteur de l’avenue de la France Libre et s’ouvre au Sud Est sur la cour.

· Eléments du projet

· La cour végétale

· La cinquième façade

· Donner une lisibilité de l’ensemble du groupe scolaire

· Le projet s’inscrit dans une démarche environnementale forte.

· D’associer un bâtiment pédagogique à un environnement urbain déjà dense et à l’image très présente.

· Opportunités offertes par la parcelle : continuité du front bâti sur l’avenue de la France Libre à l’Ouest, orientation des façades ouvertes créées Sud et Est.

· Une échelle et une forme simple et épurée s’approchant d’une grande ligne douce et harmonieuse, des matériaux naturels, le bois que l’on retrouve dans la structure et la vêture tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Définition

1. existant

Cette localisation génère des relations « proches » entre les enfants et les flux urbains : vélos, voitures, bus…. Nous prenons en compte l’implantation fonctionnelle existante : liaisons verticales, salles à manger, préaux…

2. reloger l’activité périscolaire

3. améliorer la fonctionnalité de l’école

Les débords auvents de toitures protègent les circulations extérieures. Regroupés pour un fonctionnement optimal, les espaces sont desservis par un accès unique, ainsi le contrôle en est facilité et en même temps sécurisé. Cette organisation simple et fluide permet une grande simplicité dans son fonctionnement et dans sa forme.

4. maintenir le pôle maternelle au rez de chaussée

Cette organisation favorise le regroupement des surfaces, de structure sobre et lisible de l’intérieur comme de l’extérieur. Ce choix permet une distribution harmonieuse des espaces, procurant un sentiment d’équilibre et de sérénité.

5. maintenir 2 pôles d’accueil distinct aux deux écoles

6.adapter les bâtiments aux normes d’accessibilité aux personnes handicapées

7. fonctionnement primaire

8. fonctionnement maternelle

9. espaces verts

Les cours existantes sont jugées trop minérales et trop enclavées et donc trop sombres. L’une d’elles est agrandie avec une échappée visuelle vers l’Est et se voit ajouter un espace vert à agrémenter suivant les volontés de l’équipe pédagogique : jardin, potager, arbre fruitier….

Un soin particulier est apporté aux espaces verts. L’objectif est de « cultiver » un petit bout de jardin….

10. s’inscrire dans une démarche HQE

L’environnement est une préoccupation présente au sein de notre équipe et nous l’avons bien compris aussi de l’établissement et bien entendu de la Ville de Quimper. Par conséquent, la notion de durabilité et la préservation des ressources naturelles « finies » ont fait l’objet d’une réflexion approfondie.

  • Choix réalisables et entièrement intégrés dans le projet. Ce projet doit permettre de promouvoir une qualité architecturale et environnementale.
  • Le projet ne dénature pas le site.
  • La toiture végétale sert à réguler l’évacuation des eaux pluviales.
  • C’est un bâtiment BBC
  • Réduire de façon optimale les besoins en énergie et en ressource
  • Répondre aux attentes de confort hygrothermique, répondre aux exigences de la qualité de l’eau et d’opter pour des équipements à haut rendement énergétique, tout en optimisant les besoins en maintenance, et avec le souci de pérenniser les performances environnementales.

Cible 4 : gestion de l’énergie – Cible 8 : confort hygrothermique

  • Eviter tout recours à la climatisation
  • Isoler l’enveloppe
  • Importance de l’orientation de bâtiment pour profiter des apports solaires gratuits et de l’utilisation de la lumière naturelle dans le fonctionnement
    quotidien.
  • Prévoir une solution double flux

Cible 5 : gestion de l’eau

Limiter au maximum la consommation d’eau potable

Cible 7 : gestion de l’entretien et de la maintenance

Les besoins en maintenance sont limités

Cible 14 : Qualité de l’eau

L’ensemble de ces éléments fait partie prenante du projet. Le but est environnemental mais aussi fonctionnel et surtout pédagogique. Ce projet est donc à prendre comme une proposition. Une proposition réfléchie et qui répond aux besoins.

Conclusion

Le cahier des charges établit une programmation exigeante sur certains points, conjuguant modernité et humanité, rapidité d’intervention et écoute attentive. Aussi, dans un souci de cohérence et pour répondre aux attentes de la Ville de Quimper, nous nous sommes attachés à une intégration architecturale intime avec la topographie du site, tant par la forme générale de la structure que par le choix de ses matériaux : bois blond, toiture végétale… Créant ainsi une image contemporaine, élégante et chaleureuse.

75 chambres à la résidence du Val d’Elorn inaugurées le samedi 20 octobre à Sizun

Inauguration de l »EHPAD de Sizun le samedi 20 octobre 2012. Une émotion très présente pour l »ensemble

Visage de la criée à Douarnenez

Article paru dans le Journal Ouest France du vendredi Critiques et joueurs s’entendent pour porter aux nues les graphiques époustouflants et réalistes qui font la renommée de ce meilleur-casino-en-ligne.info . 9 novembre 2012

Article paru dans le Journal Le Télégramme du vendredi 9 novembre 2012

Avancement de chantier : Goupe Scolaire Frédéric Le Guyader à Quimper

Présentation de l »avancement du chantier Frédéric Le Guyader avec des photos en ligne sur sa page

REALISATION

EDUCATION ET PERISCOLAIRE

GS LE GUYADER QUIMPER

l’EHPAD de Sizun déménage

Un grand merci à Madame THOMAS, directrice de l »EHPAD de Sizun pour avoir porté ce beau projet jusqu »au bout.

Les 75 résidents ont quitté l’ancienne résidence pour découvrir leur nouvel espace de vie.

« La construction aura durée 30 mois, dans une volonté qualitative traduisant les valeurs d’un lieu de vie – accueil, écoute, échange et simplicité – mais également quantitative : 4 unités de 17 places, 1 pôle de 14 places spécialisé dans la prise en charge des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer et un accueil de jour de 6 places. Pour ses séjours permanents, temporaires ou d’urgence, le bâtiment a été pensé en terme d’espaces de vie : un salon de coiffure, une cafétéria, un salon de motricité et un pôle de soins, déployés autour d’une « place du village », à la fois salle de réunions, d’activités et de fêtes. » Madame THOMAS directrice de l »établissement.

« Tout est pensé pour que l’appropriation des lieux se fasse en toute simplicité. Appropriation intérieure mais également extérieure, puisque le bâtiment s’intègre parfaitement dans le tissu rural, à la jonction de chemins piétonniers mis en place par la Mairie et le Conseil Général du Finistère dans le cadre du sentier d »interprétation de la rivière pour personnes en situation de handicap avec postes de pêche et un parcours de pêche à la mouche pour personnes à mobilité réduite. »

« Tout au long de cette construction, la démarche environnementale fut au cœur du projet afin de transcrire au mieux le concept de développement durable, concept permettant un développement qui satisfait les besoins des populations d’aujourd’hui sans compromettre les besoins des générations futures. Chaudière bois, panneaux solaires, photovoltaïques, toitures végétalisées, simulation thermique dynamique des bâtiments, rien n’a été laissé au hasard pour permettre de réaliser des économies d’énergie. »

« Une nouvelle résidence écologique, mais également sociale, puisque le projet s’inscrit dans une programmation de logements sociaux qui permettra aux résidents de percevoir l’aide personnalisée au logement. Tout est donc pensé pour faciliter l’appropriation des lieux par les 75 résidents. Le déménagement s »est fait en toute simplicité, et grâce à l’aide des personnels soignants, des familles mais également de bénévoles qui accompagnent les personnes âgées dans ces nouveaux locaux, sans le recours à des sociétés extérieures. Ce dispositif exceptionnel d’accompagnement personnalisé est une chance, et le résultat d’un investissement de chacun dans ce nouveau projet de vie. La mobilisation et la solidarité communale permettront ainsi à chacun de découvrir et de prendre paisiblement possession de cette nouvelle résidence. » Madame THOMAS directrice de l »établissement.

LES NOUVEAUX BATIMENTS DE BRETAGNE PLANTS INAUGURES LE MERCREDI 11 JANVIER 2012

EXTRAIT JOURNAL LE TELEGRAMME

Pommes de terre. Le plant breton s »exporte bien

12 janvier 2012

Le plant de pomme de terre breton a la cote. En 2011, 81.000 tonnes de tubercules ont été expédiées dans 48pays différents. La filière a inauguré, hier, à Hanvec (29) son nouveau laboratoire de culture in vitro.

Quatrième culture mondiale, la pomme de terre est de plus en plus consommée dans les pays en développement. La production augmente fortement dans les pays asiatiques, en Afrique du Nord et au Moyen-orient où commencent à fleurir des usines de fabrication de frites et de chips. La Bretagne, productrice de plants et créatrice de variétés, a une belle carte à jouer car tous les pays producteurs ne disposent pas, comme elle, de conditions climatiques propices à la fourniture d »un plant de qualité sur le plan sanitaire en particulier. Avec l »appui de l »État, de la Région et des départements bretons, la filière vient d »ailleurs d »investir un million d »euros à Hanvec, sur le site de la zone artisanale de Keranveguen, dans la construction d »un nouveau laboratoire de culture in vitro. «Ce laboratoire nous permettra de produire et multiplier en conditions saines la première génération de tous les plants de pomme de terre de Bretagne», résume Emmanuel Guillery, directeur de Bretagne-Plants, l »organisation des sélectionneurs bretons. Au total, 14 personnes travaillent sur les deux sites d »Hanvec, l »autre laboratoire, basé à Roudouhir étant désormais réservé à la détection des maladies.

81.000 plants commercialisés

Ce savoir-faire acquis en trois décennies explique le succès de la filière bretonne sur les marchés à l »export. En 2011, elle a commercialisé 81.000 tonnes de plants contre 71.500 l »année précédente. «C »est lié à une forte percée du marché égyptien qui est devenu notre premier client devant la Tunisie. La présence d »un jeune ingénieur envoyé par la filière en mission d »appui technique a permis aux exportateurs de faire connaître l »existence du plant breton et nos nouvelles variétés», note Emmanuel Guillery. La filière bretonne compte aujourd »hui 293 producteurs pour une surface totale de 5.151hectares dont 3.500 dans le Finistère, premier département français pour la production de plants. En 2011, les 17collecteurs et 56producteurs-vendeurs ont commercialisé 136.170 tonnes de plants. La Bretagne représente environ 30% de la production nationale. Parmi les principales variétés cultivées dans le sol breton, citons Spunta (960hectares) et Charlotte (489hectares). Viennent ensuite Safrane, Atlas et Alaska.

Frédérique Le Gall

l’IRTEC fonctionne

atoledo de la Chambre de Commerce et d »Industrie de Quimper Cornouaille : http://www.quimper.cci.fr/2-21-grands-projets-cci/crrdder.asp?menu=1

Groupe Scolaire Frédéric Le Guyader Ville de Quimper

p>Le site de la ville de Quimper a mis un lien pour le groupe scolaire Frédéric Le Guyader.

http://w.quimper.fr/actualite/7701/514-education.htm

Extension de l’école Frédéric Le Guyader

Le 13.12.2011 • Mis à jour le 13.12.2011 | 11h54
Extension de l’école Frédéric Le Guyader

Le groupe scolaire public Frédéric Le Guyader va faire l’objet d’importants travaux de réhabilitation jusqu »en 2013.

L’école primaire publique Frédéric Le Guyader est située sur le quartier de Kerfeunteun, aux 52/56 avenue de la France Libre, et accueille à la rentrée 2011, 254 élèves répartis en 10 classes (4 classes maternelles avec 101 élèves, 6 classes élémentaires avec 153 élèves).

Extension de lVoir l La ville de Quimper a acquis deux parcelles situées en limite de propriété du site, à proximité du rond-point du 18 juin 1940, afin d’agrandir et de restructurer le groupe scolaire, d’améliorer les conditions d’accueil en maternelle notamment, et de prendre en compte les évolutions d’effectifs prévisibles à moyen terme, du fait de l’urbanisation croissante notamment au nord de Kerfeunteun.

Une étude de programmation a été lancée courant 2009, qui a abouti à un projet d’extension d’une surface d’environ 560 m².

La construction du nouveau bâtiment nécessite la démolition de l’ancienne maison et des anciens garages implantés sur les parcelles acquises, ainsique la démolition partielle de certains locaux de l’école pour réaliser le raccordement du nouveau bâtiment à l’existant.

Les travaux sont estimés à 1 937 000 € TTC, y compris le mobilier et les travaux relatifs à l’accessibilité handicapé.

Concertation

Un important travail de concertation entre les services de la ville et le directeur de l’école a permis d’aboutir à un projet de restructuration globale dans le but d’améliorer l’accueil des enfants et des adultes enseignants, personnel municipal et parents (réflexion sur la répartition des salles, restructuration des sanitaires, intégration des exigences d’accessibilité, amélioration de la circulation, etc…).

Ce projet prévoit la réorganisation complète du groupe scolaire. La maternelle intégrera des locaux neufs, tandis que les locaux de l’élémentaire seront restructurés et mis en conformité avec les exigences légales en termes d’accessibilité.

L’ensemble des travaux sera réalisé dans le cadre d’une démarche de développement durable. Le choix des formes, des proportions, des implantations,des matériaux, des teintes, de l »orientation, l »intégration du soleil, de l’air et de la lumière contribuera aubien-être des utilisateurs.

L »apport de lumière naturelle dans les locaux où séjournent les élèves est un gage de recherche de qualité et de confort. Le traitement des façades et des extensions offrira unearchitecture de qualité, intégrée dans son environnement.

La création d’un jardin – espace de jeux pour les enfants est prévue en bout de parcelle acquise.

La restructuration du groupe scolaire Frédéric le Guyader s’accompagne d’une démarche de haute qualité environnementale visant cinq objectifs : la gestion de l’énergie, de l’eau, de l’entretien et de la maintenance, le confort acoustique et le confort hygrothermique.

Calendrier prévisionnel des travaux

Début Décembre 2011 : début des travaux de démolition
Début 2012 : début des travaux d’extension
Toussaint 2012 : fin des travaux d’extension
Printemps 2013 : fin des travaux hors extension de mise aux normes et en accessibilité
Rentrée 2013 : livraison

Projet de la criée de Douarnenez – Démarrage des études

Projet de la criée de Douarnenez – Démarrage des études.

La Chambre de Commerce et d »Industrie mandate l »Atelier d »Architecture FRANCES pour élaborer et suivre les travaux de modernisation de la criée de Douarnenez.

UN CHANTIER QUI DEMARRE… AUX VACANCES DE LA TOUSSAINT

GROUPE SCOLAIRE FREDERIC LE GUYADER A QUIMPER

BATIMENT BBC / VILLE DE QUIMPER

Conjuguant modernité et humanité, rapidité d’intervention et écoute attentive, le bâtiment s’harmonisera avec son environnement. Aussi, dans un souci de cohérence et pour répondre aux attentes du maître d’ouvrage, nous nous sommes attachés à une intégration architecturale intime avec la topographie du site, tant par la forme générale de la structure bois que par le choix de ses matériaux : toiture végétalisée pour l’ensemble de l’extension, pour la façade rue, nous proposons un béton matricé avec un motif doux et vertical, aspect de drapé évoquant l’écorce de grands arbres, enduit et peinture blanche ou de teinte pastel sur les murs en parpaings et bardage en bois imitation ajourée en Mélèze naturel sans finition… Créant ainsi une image contemporaine, élégante et chaleureuse.

nouveau à quimper

INSTITUT REGIONAL DE RESSOURCES EN FORMATIONS TECHNIQUES & ENERGIES RENOUVELABLES

plus d’informations sur www.quimper.cci.fr

Un bâtiment aux normes environnementales

L’institut Régional de Ressource, de Formations Techniques et Energies Renouvelables (IRTEC) respecte les normes environnementales et intègre :